Réfutation des élucubrations conciliaires d'Athanasius Schneider

Conciliaires de bonne foi, de grâce, ouvrez les yeux et cessez de repousser l’échéance : la secte conciliaire n’est pas l’Église catholique !

Télécharger cet article d'Adrien Abauzit (PDF de 34 pages A4)

 

« Le Saint Siège n’est jugé par personne ».

Code de droit canon, Livre IV, première partie, Livre I, section I, Titre I, article 1556.

« Pour marcher sans encombre sur la voie droite et royale de la justice divine, nous devons garder les ordonnances et la pensée de nos saints Pères comme des flambeaux toujours brillants qui illuminent nos pas. C’est pourquoi nous les regardons et les estimons, à l’exemple du grand et très sage Denys, comme une seconde parole de Dieu ».

IVème concile de Constantinople, canon 1

« Leur doctrine apostolique a été reçue par tous les Pères vénérés, révérée et suivie par les saints docteurs orthodoxes. Ils savaient parfaitement que ce siège de Pierre demeurait pur de toute erreur, aux termes de la promesse divine de notre Seigneur et Sauveur au chef de ses disciples : « J’ai prié pour toi, pour que ta foi ne défaille pas ; et quand tu seras revenu, affermis tes frères » [Saint Luc 22,32]. »

Concile Vatican I, constitution dogmatique, Pastor Aeternus

« On ne peut, en effet, négliger la parole de notre Seigneur Jésus-Christ qui dit : ‘Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Église’ [Mt 16, 18]. Cette affirmation se vérifie dans les faits, car la religion catholique a toujours été gardée sans tache dans le Siège apostolique »

Concile Vatican I, constitution dogmatique, Pastor Aeternus

    Laisser un commentaire

    Nom .
    .
    Message .

    Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être publiés