VACANCE DE LA BOUTIQUE DU CSRB (vos commandes seront expédiées à partir du premier Août)

"Les Victoires des martyrs" de Saint Alphonse de Liguori est en cours d'impression

couverture
Nous remercions vivement Daniel D. pour son travail. Il nous permet de vous proposer "Les Victoires des martyrs" de Saint Alphonse-Marie de Liguori.
Nous restons à votre disposition pour étudier toute nouvelle proposition.
Fiche produit :
Livre de 440 pages au format 13 x 20 cm
Reliure en cahiers cousus et collés
Couverture à rabats munie d'un pelliculage brillant
Prix public : 21 euros
Disponible à partir du 15 mars 2021

Préface du Traducteur :

Saint Alphonse était dans sa quatre-vingtième année, lors­qu’il écrivit les Victoires des Martyrs, qui ont paru en 1776. Le royaume de Naples reçut ce nou­veau fruit du zèle de notre Saint avec une satisfaction géné­rale ; et au jugement du chanoine Fabius Massa, l’Église a dû en retirer une grande utilité, rien n’étant plus propre, surtout dans ces temps calamiteux, à raffermir la foi et à rallumer la piété.
Mais la lecture d’un tel livre n’est pas moins utile dans notre siècle, et il en sera de même dans tous les temps. La cons­tance des fidèles sera toujours éprouvée, la piété toujours per­sécutée par les ennemis de Jésus-Christ. D’autres souffrances même ne manqueront pas ; car le chemin du ciel est semé de toutes sortes de tribulations. Telle a été la voie suivie par le divin Maître. Et il nous avertit que ses disciples et ses serviteurs doivent être traités comme lui. Mais il nous assure que l’épreuve ne sera jamais au-dessus de nos forces, et qu’il est prêt à secourir ceux qui l’invoquent. En conséquence, il nous ordonne d’avoir une confiance inébranlable au milieu des plus vives angoisses, puisqu’il a rendu d’avance notre victoire certaine. Il veut même que nous soyons alors transportés de joie, en considérant les récompenses éternelles qu’il nous a préparées pour des peines d’un moment. Et quand on pense à l’amour que notre Sauveur nous a témoigné dans tout ce qu’il a fait et souffert pour nous, le cœur s’enflamme de recon­naissance et d’amour envers lui ; on désire alors travailler et souffrir encore plus pour sa gloire, on désire lui sacrifier sa vie, ne trouvant plus d’autre bonheur que celui de souffrir et de mourir pour Dieu.
Voilà quels sont les sentiments qu’on admire dans les athlè­tes de la foi, et dont on se sent doucement pénétré, en lisant les Victoires des Martyrs. C’est un choix des plus beaux exemples tirés de leur histoire dans tous les lieux et tous les temps, après l’époque des apôtres, et puisés aux meilleures sources.
« Saint Jean a vu tous les Bienheureux vêtus de blanc, avec des palmes à la main. La palme est le symbole du martyre ; cependant les saints n’ont pas tous été marty­risés ; d’où vient donc qu’ils portent tous des palmes ? C’est, répond saint Grégoire, que tous les saints ont été martyrs, soit par le fer, soit par la patience ; et nous pouvons l’être comme eux. »
What do you want to do ?
New mail